Cinq mauvaises raisons de ne pas se syndiquer à la CGSP-Enseignement :

1. Se syndiquer ? C’est ringard !

Défiler dans la rue en hurlant des slogans, ça ne me dit rien !

Et

pourtant...

Grâce

à

la

mobilisation

du

monde

enseignant

des

pertes

d’emploi

ont

pu

être

évitées,

des

restrictions

budgétaires

ont

pu

être

limitées

et

les

conditions

de

travail

ont

pu

être

améliorées.

Objectivement, où en serions-nous aujourd’hui sans les combats syndicaux ?

Sache

que

le

travail

syndical

ne

s’arrête

pas

aux

manifestations,

il

consiste

aussi

en

une

réflexion

permanente sur la pratique du métier et le contrôle en matière de droits et de statuts.

Et

si

tu

veux

voir

tes

intérêts

défendus,

il

faudra

bien

que

tu

les

fasses

connaître.

En

t’affiliant,

tu

pourras

en

faire

part

à

ton

délégué

et/ou

ton

secrétaire

régional

qui

dispose(nt)

de

moyens

pour

les faire entendre.

Et

si

tu

penses

que

le

syndicat

ne

propose

pas

de

solutions

adaptées

aux

problèmes

actuels,

n'hésite pas à venir nous le dire !

2. Cela ne sert à rien !

En tant qu’affilié(e) à la CGSP-Enseignement, tu bénéficieras :

 d’une aide personnalisée et efficace dans ta recherche d’un emploi ;

d’une

prise

en

charge

active

de

tes

difficultés

personnelles

(traitement,

chômage,

allocations,

pensions, ...) ;

 d’une aide technique et d’une information précise sur ton métier (congés, disponibilités, ...) ;

 d’un soutien afin d’empêcher toute décision arbitraire à ton encontre ;

si

nécessaire,

d’une

assistance

juridique

(devant

le

Conseil

d’Etat,

les

diverses

Chambres

de

recours, les Tribunaux) ;

d’un

suivi

et

d’un

contrôle

dans

le

cadre

des

opérations

de

statutarisation

(désignations,

nominations, réaffectations, ...) ;

Ce n’est jamais dépassé de se battre pour améliorer les conditions de travail des enseignants.

La CGSP t ’assure :

d’un

soutien

individuel

tout

au

long

de

ta

carrière

et

une

défense

collective

du

métier

d’une

gestion individualisée des accidents du travail ;

d’un

abonnement

à

la

revue

Tribune

ainsi

qu’aux

publications

régionales

qui

t’informent

notamment des dossiers en cours et des actualités en matière d’enseignement ;

d’un

accès

à

l’espace

«

membre

»

du

site

www.cgsp-enseignement.be

qui

t’ouvrira

les

portes

sur une foule d’informations complètes et pratiques (réglementations, actualités, ...) ;

La CGSP mène aussi avec tous ses affiliés une lutte collective pour :

la démocratisation de l’enseignement ;

la valorisation de la fonction et de la formation enseignante ;

la transformation des emplois précaires en emplois statutaires ;

la promotion de l’emploi ;

 l’amélioration des conditions de travail ;

 l’augmentation de l’encadrement dans les écoles ;

 la mise en place d’une réelle pédagogie de la réussite ;

la

défense

et

la

promotion

de

l’Ecole

Officielle

et

de

tous

les

Services

Publics

pour

une

société

plus juste et plus égalitaire.

3. Cela coûte trop cher !

Le

montant

de

la

cotisation

tient

compte

de

ta

situation

professionnelle

et

de

ta

régionale

d’affiliation.

Chaque

année,

tu

bénéficies

d’une

«

prime

syndicale

»

:

c’est

un

avantage

social

octroyé

aux

syndiqués

en

compensation

et

au

prorata

de

la

cotisation

payée.

Ton

formulaire

de

demande

de

prime

syndicale

est

à

télécharger,

à

imprimer

depuis

le

site

www.ens.cfwb.be

et

à

envoyer

à

ta

Régionale.

Ta cotisation sert :

à t’accueillir (aide administrative) ;

à te défendre (service juridique) ;

à t’informer (publications) ;

à te permettre de participer à la vie syndicale (frais de déplacements, formations, ...).

4. Ce n’est pas la base qui décide !

Beaucoup de non syndiqués en sont encore convaincus.

Pourtant, la CGSP repose sur un fonctionnement démocratique.

Ton avis est toujours requis pour :

choisir tes représentants à tous les niveaux de l’organisation ;

participer

à

la

prise

de

décision

concernant

tous

les

enseignants

ou

une

catégorie

particulière

(assemblée générale) ;

préciser les revendications de la CGSP.

Ta cotisation t ’est remboursée à +/- 50 % par la prime syndicale annuelle

Tu

as

la

possibilité

de

t’exprimer

dans

des

assemblées

organisées

dans

ton

école,

ta

section

et

dans

ta

régionale.

Chaque

composante

aura

ainsi

son

mot

à

dire

et

peut

avoir

un

avis

différent.

C’est

aussi

ça

la

démocratie

!

C’est

pourquoi,

la

décision

officielle

de

la

CGSP

ne

sera

prise

qu’au

niveau

du Comité Communautaire après avis et votes des différentes régionales.

5. C’est politique !

Oui,

bien

sûr,

inévitablement,

par

la

nature

de

ses

actions,

la

CGSP

influence

la

politique

menée

par

les

autorités.

Cela

ne

signifie

pas

qu’elle

est

dépendante

d’un

parti

politique.

La

CGSP

ne

s’immisce

dans

la

politique

d’aucun

parti

et,

contrairement

à

ce

que

l’on

croit,

aucun

parti

politique

ne

s’immisce dans son action.

La

CGSP

lutte

pour

une

société

solidaire

dans

laquelle

chacun

peut

participer

au

partage

de

la

richesse

produite.

Pour

la

CGSP,

la

démocratie

politique

n’est

pas

complète

sans

la

démocratie

sociale

et

économique.

La

Justice,

l’Egalité

et

la

Démocratie

sont

des

valeurs

de

base

durables,

qui

favorisent

le

développement

et

le

renforcement

d’une

société

progressiste,

orientée

vers

l’avenir

et

où il fait bon vivre.

La CGSP partage en cela les combats de la FGTB dont elle est une centrale professionnelle.

Le

mot

«

politique

»

doit

donc

ici

être

pris

au

sens

large.

Sur

base

des

valeurs

qui

viennent

d’être

énoncées,

la

CGSP

émet

un

avis

sur

la

politique

régionale,

communautaire,

fédérale

et

aussi

internationale. Elle prend position sur des sujets de société qui nous concernent tous.

Qui peut s’affilier ?

Les

demandeurs

d’emploi

en

possession

d’un

titre

pédagogique

et/ou

à

la

recherche

d’un

emploi

dans l’enseignement ;

Tout membre des personnels de l’enseignement:

- organisé par la Fédération Wallonie-Bruxelles, réseau Wallonie-Bruxelles Enseignement (WBE) ;

-

subventionné

officiel

(enseignement

organisé

par

les

Villes,

les

Communes,

les

Provinces

et

la

COCOF) ;

- libre non confessionnel.

Tous

les

niveaux

sont

concernés,

du

maternel

au

supérieur

:

enseignement

ordinaire,

spécialisé,

fondamental,

secondaire

général,

technique

ou

professionnel,

de

promotion

sociale,

les

hautes

écoles, les écoles supérieures des arts, les universités et les CPMS.

Contrairement

aux

idées

reçues,

la

CGSP

ne

s’immisce

dans

la

politique

d’aucun

parti

et

inversement.

Régulièrement,

des

assemblées

sont

organisées

dans

les

régionales.

C’est

l’occasion

pour

toi

de

faire entendre ton point de vue

La CGSP-Enseignement est avant tout le syndicat des personnels de l’enseignement officiel.

Cela

signifie

une

présence

syndicale

auprès

des

affiliés

dans

les

écoles

mais

aussi

dans

toutes

les

instances

officielles

de

décisions

(Commission

paritaire,

Comité

de

concertation

de

base,

Chambre

de recours,... ).

Plusieurs

dizaines

de

milliers

d’affiliés

font

confiance

à

la

CGSP-Enseignement,

tant

sur

les

plans

de

l’information,

des

services

individuels

que

sur

celui

des

décisions

à

prendre

au

niveau

régional

ou

communautaire.

Pour nous rejoindre, comment faire ?

Trois possibilités s’offrent à toi :

Te rendre directement dans nos bureaux régionaux .

Compléter le formulaire en lien.

Via ce document à nous renvoyer par courrier ou à remettre ton (futur) délégué directement sur ton lieu de travail .

Cinq

mauvaises

raisons

de

ne

pas

se

syndiquer à la CGSP-Enseignement :

1. Se syndiquer ? C’est ringard !

Défiler

dans

la

rue

en

hurlant

des

slogans,

ça

ne me dit rien !

Et

pourtant...

Grâce

à

la

mobilisation

du

monde

enseignant

des

pertes

d’emploi

ont

pu

être

évitées,

des

restrictions

budgétaires

ont

pu

être

limitées

et

les

conditions

de

travail

ont

pu

être

améliorées.

Objectivement,

en

serions-

nous aujourd’hui sans les combats syndicaux ?

Sache

que

le

travail

syndical

ne

s’arrête

pas

aux

manifestations,

il

consiste

aussi

en

une

réflexion

permanente

sur

la

pratique

du

métier

et

le

contrôle

en

matière

de

droits

et

de

statuts.

Et

si

tu

veux

voir

tes

intérêts

défendus,

il

faudra

bien

que

tu

les

fasses

connaître.

En

t’affiliant,

tu

pourras

en

faire

part

à

ton

délégué

et/ou

ton

secrétaire

régional

qui

dispose(nt)

de

moyens pour les faire entendre.

Et

si

tu

penses

que

le

syndicat

ne

propose

pas

de

solutions

adaptées

aux

problèmes

actuels,

n'hésite pas à venir nous le dire !

2. Cela ne sert à rien !

En

tant

qu’affilié(e)

à

la

CGSP-Enseignement,

tu bénéficieras :

d’une

aide

personnalisée

et

efficace

dans

ta

recherche d’un emploi ;

d’une

prise

en

charge

active

de

tes

difficultés

personnelles

(traitement,

chômage,

allocations, pensions, ...) ;

d’une

aide

technique

et

d’une

information

précise

sur

ton

métier

(congés,

disponibilités,

...) ;

d’un

soutien

afin

d’empêcher

toute

décision

arbitraire à ton encontre ;

si

nécessaire,

d’une

assistance

juridique

(devant

le

Conseil

d’Etat,

les

diverses

Chambres de recours, les Tribunaux) ;

d’un

suivi

et

d’un

contrôle

dans

le

cadre

des

opérations

de

statutarisation

(désignations,

nominations, réaffectations, ...) ;

Ce

n’est

jamais

dépassé

de

se

battre

pour

améliorer

les

conditions

de

travail

des

enseignants.

La CGSP t ’assure :

d’un

soutien

individuel

tout

au

long

de

ta

carrière

et

une

défense

collective

du

métier

d’une

gestion

individualisée

des

accidents

du

travail ;

d’un

abonnement

à

la

revue

Tribune

ainsi

qu’aux

publications

régionales

qui

t’informent

notamment

des

dossiers

en

cours

et

des

actualités en matière d’enseignement ;

d’un

accès

à

l’espace

«

membre

»

du

site

www.cgsp-enseignement.be

qui

t’ouvrira

les

portes

sur

une

foule

d’informations

complètes

et pratiques (réglementations, actualités, ...) ;

La

CGSP

mène

aussi

avec

tous

ses

affiliés

une

lutte collective pour :

la démocratisation de l’enseignement ;

la

valorisation

de

la

fonction

et

de

la

formation

enseignante ;

la

transformation

des

emplois

précaires

en

emplois statutaires ;

la promotion de l’emploi ;

 l’amélioration des conditions de travail ;

l’augmentation

de

l’encadrement

dans

les

écoles ;

la

mise

en

place

d’une

réelle

pédagogie

de

la

réussite ;

la

défense

et

la

promotion

de

l’Ecole

Officielle

et

de

tous

les

Services

Publics

pour

une

société plus juste et plus égalitaire.

3. Cela coûte trop cher !

Le

montant

de

la

cotisation

tient

compte

de

ta

situation

professionnelle

et

de

ta

régionale

d’affiliation.

Chaque

année,

tu

bénéficies

d’une

«

prime

syndicale

»

:

c’est

un

avantage

social

octroyé

aux

syndiqués

en

compensation

et

au

prorata

de

la

cotisation

payée.

Ton

formulaire

de

demande

de

prime

syndicale

est

à

télécharger,

à

imprimer

depuis

le

site

www.ens.cfwb.be et à envoyer à ta Régionale.

Ta cotisation sert :

à t’accueillir (aide administrative) ;

à te défendre (service juridique) ;

à t’informer (publications) ;

à

te

permettre

de

participer

à

la

vie

syndicale

(frais de déplacements, formations, ...).

4. Ce n’est pas la base qui décide !

Beaucoup

de

non

syndiqués

en

sont

encore

convaincus.

Pourtant,

la

CGSP

repose

sur

un

fonctionnement démocratique.

Ton avis est toujours requis pour :

choisir

tes

représentants

à

tous

les

niveaux

de

l’organisation ;

participer

à

la

prise

de

décision

concernant

tous

les

enseignants

ou

une

catégorie

particulière (assemblée générale) ;

préciser les revendications de la CGSP.

Ta

cotisation

t

’est

remboursée

à

+/-

50

%

par

la prime syndicale annuelle

Tu

as

la

possibilité

de

t’exprimer

dans

des

assemblées

organisées

dans

ton

école,

ta

section

et

dans

ta

régionale.

Chaque

composante

aura

ainsi

son

mot

à

dire

et

peut

avoir

un

avis

différent.

C’est

aussi

ça

la

démocratie

!

C’est

pourquoi,

la

décision

officielle

de

la

CGSP

ne

sera

prise

qu’au

niveau

du

Comité

Communautaire

après

avis

et

votes

des différentes régionales.

5. C’est politique !

Oui,

bien

sûr,

inévitablement,

par

la

nature

de

ses

actions,

la

CGSP

influence

la

politique

menée

par

les

autorités.

Cela

ne

signifie

pas

qu’elle

est

dépendante

d’un

parti

politique.

La

CGSP

ne

s’immisce

dans

la

politique

d’aucun

parti

et,

contrairement

à

ce

que

l’on

croit,

aucun

parti

politique

ne

s’immisce

dans

son

action.

La

CGSP

lutte

pour

une

société

solidaire

dans

laquelle

chacun

peut

participer

au

partage

de

la

richesse

produite.

Pour

la

CGSP,

la

démocratie

politique

n’est

pas

complète

sans

la

démocratie

sociale

et

économique.

La

Justice,

l’Egalité

et

la

Démocratie

sont

des

valeurs

de

base

durables,

qui

favorisent

le

développement

et

le

renforcement

d’une

société

progressiste,

orientée

vers

l’avenir

et

où il fait bon vivre.

La

CGSP

partage

en

cela

les

combats

de

la

FGTB

dont

elle

est

une

centrale

professionnelle.

Le

mot

«

politique

»

doit

donc

ici

être

pris

au

sens

large.

Sur

base

des

valeurs

qui

viennent

d’être

énoncées,

la

CGSP

émet

un

avis

sur

la

politique

régionale,

communautaire,

fédérale

et

aussi

internationale.

Elle

prend

position

sur

des

sujets

de

société

qui

nous

concernent

tous.

Qui peut s’affilier ?

Les

demandeurs

d’emploi

en

possession

d’un

titre

pédagogique

et/ou

à

la

recherche

d’un

emploi dans l’enseignement ;

Tout

membre

des

personnels

de

l’enseignement:

-

organisé

par

la

Fédération

Wallonie-

Bruxelles,

réseau

Wallonie-Bruxelles

Enseignement (WBE) ;

-

subventionné

officiel

(enseignement

organisé

par

les

Villes,

les

Communes,

les

Provinces

et

la COCOF) ;

- libre non confessionnel.

Tous

les

niveaux

sont

concernés,

du

maternel

au

supérieur

:

enseignement

ordinaire,

spécialisé,

fondamental,

secondaire

général,

technique

ou

professionnel,

de

promotion

sociale,

les

hautes

écoles,

les

écoles

supérieures

des

arts,

les

universités

et

les

CPMS.

Contrairement

aux

idées

reçues,

la

CGSP

ne

s’immisce

dans

la

politique

d’aucun

parti

et

inversement.

Régulièrement,

des

assemblées

sont

organisées

dans

les

régionales.

C’est

l’occasion

pour

toi

de

faire

entendre

ton

point

de vue

La

CGSP-Enseignement

est

avant

tout

le

syndicat

des

personnels

de

l’enseignement

officiel.

Cela

signifie

une

présence

syndicale

auprès

des

affiliés

dans

les

écoles

mais

aussi

dans

toutes

les

instances

officielles

de

décisions

(Commission

paritaire,

Comité

de

concertation

de base, Chambre de recours,... ).

Plusieurs

dizaines

de

milliers

d’affiliés

font

confiance

à

la

CGSP-Enseignement,

tant

sur

les

plans

de

l’information,

des

services

individuels

que

sur

celui

des

décisions

à

prendre au niveau régional ou communautaire.

Pour nous rejoindre, comment faire ?

Trois possibilités s’offrent à toi :

Te

rendre

directement

dans

nos

bureaux

régionaux .

Compléter le formulaire en lien.

Via ce document à nous renvoyer par courrier ou à remettre ton (futur) délégué directement sur ton lieu de travail .